Guerre du smartphone : la montée des petites marques

352
Le marché africain reste très attractif pour les entreprises chinoises

L’univers des smartphones est dominé par les deux grands fabricants que sont le conglomérat coréen Samsung et la multinationale américaine Apple. Ces deux leaders dominent certes le marché mondial et africain mais de plus en plus de petites marques leur livrent une concurrence farouche.

La guerre des smartphones est ouverte et chaque entreprise ne cesse de cogiter dans ses laboratoires en vue de proposer des produits de plus en plus innovants aux consommateurs. Faire avancer la recherche pour rester dans la concurrence, voici le leitmotiv qui guide toutes les entreprises du secteur du smartphone. L’épisode de la chute de Nokia oblige les unités de recherche à voir toujours plus loin, à voir toujours plus grand.

Des téléphones plus performant pour des consommateurs plus exigeants à travers le monde et notamment l’Afrique, un marché en pleine mutation fort de 1 milliards 216 millions d’habitant pour plus de 650 millions de téléphone portable. L’Afrique c’est aujourd’hui 350 millions d’unité (smartphone) connectés. Le nombre d’abonnés mobile pourrait atteindre 700 millions d’ici 2020 ce qui représente un important marché à conquérir à condition d’allier qualité et low-cost.

C’est sur cette vague que surf notamment les entreprises chinoises qui grapillent chaque jour du terrain face à Samsung et Apple avec des stratégies tarifaires très « agressives ». Ce n’est donc pas par hasard qu’en 2015 déjà, 7 des 10 plus grandes marques de vendeurs smartphones étaient chinoises.

Le marché ivoirien

Le marché ivoirien du smartphone n’échappe pas aux assauts du made in China. Les marques de smartphones les plus en vogue sont celles venues de l’empire du milieu. On retrouve de plus en plus dans la poche des ivoiriens des smartphones de type Infinix, Huawei, InnJoo, Itel ou X-tigi. Les entreprises chinoise ont flairé la bonne affaire. Economie en pleine mutation, classes moyennes émergentes, jeunesse de plus en plus connectée…les ingrédients sont réunis pour faire du chiffre mais pas à n’importe quel prix.

Il a fallu présenter des arguments assez solides au plan technologique. Les constructeurs chinois proposent des smartphones avec une capacité de stockage très important (idéal pour la vidéo, les images et le son), une qualité impressionnante pour les images, des caméras toujours plus performantes et un design en constante évolution le tout pour un prix relativement bas. A performance égale, un smartphone Infinix ou Huawei est 2 fois moins couteux qu’un Samsung.

En Côte d’Ivoire, Infinix reste indétrônable depuis 2 ans parmi les marques chinoises vendues sur le marché Ivoirien. Avec le premier smartphone de la marque lancé en Février 2015, l’Infinix HOT qui coûtait 45 900 Fcfa, la marque est demeurée en 2017 encore, la préférée des clients ivoiriens. Une tendance qui s’est également observée en Egypte, au Ghana, au Kenya, au Maroc et au Nigeria.

Si Samsung et Apple vendent désormais une identité, les petits constructeurs doivent encore prouver au plan technologique. Et à l’allure où vont les choses, les petites marques risquent de façon pernicieuse de déranger les deux géants du secteur. Elles ont déjà réussi à noyer le retour de Nokia dont le Windows phone peine à trouver ses marques dans cette guerre de positionnement des smartphones.

Raïssa Banhoro

Commentaites

comments