Mutinerie : le reliquat de 2 millions payé ce mois

1430
Les mutins auront 2 millions ce mois-ci, les fonctionnaires devront attendre

Le Premier ministre a fait des révélations sur la mutinerie lors de la conférence de presse qu’il a animée ce jeudi 15 juin 2017 à l’auditorium de la Primature au Plateau.

C’est une première communication officielle sur les montants des primes des mutins. Après que le ministre chargé de la défense Alain Richard Donwahi ait affirmé que l’accord trouvé avec les soldats était « secret défense », le Premier ministre a confirmé ce jeudi que les primes dues aux mutins s’élevaient à 12 millions de francs Cfa. Dix millions ont été déjà payés et il reste deux millions qui seront payés ce mois de juin.

Amadou Gon Coulibaly a révélé que sa mission dans le cadre de l’Eurobond, sa délégation et lui ont rassuré les investisseurs que « la question de la mutinerie était une question uniquement financière, que nous avons eu à faire face aux 10 millions de francs Cfa, il y a deux millions qui restent à payer et que ces deux millions seront payés ce mois-ci ».

« On avait tellement anticipé cette question qu’avant de partir, le ministre de l’Economie et des Finances avait donc positionné dans un compte ici à Abidjan les ressources nécessaires pour faire face à ces deux millions pour que justement les investisseurs ne se disent pas que nous allons emprunter pour faire face à ces dépenses », a expliqué le chef du gouvernement.

Il a assuré que les ressources mobilisées dans le cadre de ce Roadshow ne vont pas servir à régler la question des primes des militaires protestataires. D’autant que, selon le Premier ministre, « l’impact des dépenses militaires – mutinerie et tout le reste – était à un peu plus de 100 milliards ».

En tout cas, les investisseurs se sont inquiétés de la situation sécuritaire de la Côte d’Ivoire qui a été marquée par les mutineries ces derniers mois. Au-delà de la croissance, des indicateurs et perspectives économiques, les marchés financiers internationaux voulaient « aussi s’assurer qu’en terme de stabilité politique, de stabilité institutionnelle et sécuritaire, que les choses étaient rentrées dans l’ordre ».

« Les questions qui ont été discutées, comme je vous l’ai dit, ça concerne l’actualité. Il y a eu naturellement la question de la mutinerie qui a été donc soulevée », a admis Amadou Gon Coulibaly.

Si les mutins sont satisfaits, reste la question du stock d’arriérés de 250 milliards de francs Cfa réclamés par les fonctionnaires. Sur le sujet, le chef du gouvernement affirme que les négociations se poursuivent.

« Pour l’instant, les discussions continuent. Le délai que le chef de l’État nous avait fixé était de lui revenir vers le mois de juillet. Donc vers juillet, vous aurez une idée précise de ce qu’aura été les conclusions des discussions avec les syndicats », a-t-il répondu aux journalistes.

Concernant les inondations qui ont déjà fait plusieurs morts à Abidjan, le Premier ministre annonce que lors du conseil de gouvernement qui a eu lieu ce mercredi 14 juin, « un budget a été donc mis en place pour toute cette assistance » aux victimes. Amadou Gon Coulibaly a toutefois invité les populations à quitter les zones à risque.

Anderson Diédri

Commentaites

comments