E-commerce : Jumia souffle ses cinq bougies

110
JUMIA revendique la première place parmi les entreprises de E-commerce en Côte d’Ivoire

Après cinq années d’activités en Côte d’Ivoire, le groupe de vente en ligne Jumia s’est déclaré fier et optimiste pour l’avenir par la voix de son Directeur Général Côte d’Ivoire, Francis Dufay. Selon lui, le groupe « a fait très peu par rapport à ce qu’on peut faire dans le E-Commerce en Côte d’Ivoire », d’où le « défi » que constitue pour lui, les années à venir.

C’est dans l’un des nouveaux complexes hôteliers de la ville d’Abidjan que le groupe panafricain d’E-commerce, Jumia a célébré début juin, ses cinq années de présence sur le territoire ivoirien. Spécialisée dans la vente en ligne, cette entreprise d’origine nigérienne est à présent le numéro 1 de l’E-Commerce en Côte d’Ivoire.

A l’heure du bilan, le Directeur Général Jumia Côte d’Ivoire, Francis Dufay s’est dit « heureux et fier » des résultats de cette aventure qui a débuté sur les bords de la lagune Ebrié en 2013.

« On ne s’attendait pas à de tels résultats », a-t-il déclaré.

Sans avoir communiqué sur les chiffres de leurs activités, Francis Dufay a expliqué les bons résultats de Jumia en Côte d’Ivoire par le fait que non seulement les commerçants locaux ont vite compris l’importance de la vente en ligne pour leur business, mais aussi parce que les populations ivoiriennes développent une curiosité pour cette nouvelle forme de commerce. Pour sa branche Jumia Travel, c’est une présence dans 20 pays d’Afrique dont la Côte d’Ivoire où elle compte 730 hôtels, a fait savoir son Directeur général, Cyrille Nomel.

Toute chose qui a contribué à faire de Jumia, la première entreprise de E-Commerce en Côte d’Ivoire 300 salariés à la clé et un vaste réseau de partenaires commerciaux. Un partenariat dans lequel, le groupe panafricain avec ses 9 start-up a développé une franche collaboration avec des PME/PMI en leur permettant avec le ministère de l’Economie numérique, d’intégrer le monde numérique. Dans cet élan de collaboration avec les autorités ivoiriennes, Francis Dufay a souhaité des améliorations dans la régulation de leur secteur pour donner plus de compétitivité au commerce en ligne en Côte d’Ivoire.

Si le groupe se dit satisfait de ses résultats en Côte d’Ivoire, il faut noter toutefois que ces derniers résultats globaux étaient mauvais. Selon le magazine d’information panafricain Jeune Afrique dans sa version en ligne, les résultats publiés en septembre 2016 par l’un des principaux actionnaires du groupe, à savoir l’incubateur de start-up allemand Rocket Internet ne sont pas si reluisant.

Le chiffre d’affaires de JUMIA a connu un recul de -56,5% de janvier à juin de l’année précédente. Une descente de son chiffre d’affaires qui a atteint les 71,9% en chutant de 42,8 millions d’euros en 2015 à 12 millions d’euros en avril et juin de l’année 2016.

Alain P. Ahimou

Commentaites

comments