L’information ivoirienne au jour le jour

Taux de chômage à 2% : mythe ou réalité ?

0

La cérémonie de restitution des conclusions des travaux de la 6ème Edition des Journées nationales promotionnelles des PME et de l’artisanat (JNPPME-A), organisée par la Fédération ivoirienne des PME (FIPME), a eu lieu ce jeudi 6 juillet 2017 à Cocody. Une occasion saisie par le ministre de la Promotion de la jeunesse pour parler du chômage en Côte d’Ivoire.

Le taux de chômage en Côte d’Ivoire est faible ! C’est ce que soutient Sidi Tiemoko Touré, ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique.

« Les statistiques récentes sur le marché du travail révèlent un faible taux de chômage estimé à 2,8% en 2016 contre 5,3%   selon l’enquête emploi de 2013. Ces données, bien qu’encourageantes, indiquent que ce sont les jeunes qui sont les plus concernés par cette situation de vulnérabilité face à l’emploi »a-t-il indiqué.

Le ministre Sidi Touré a fait cette intervention après la signature d’une convention entre l’Agence emploi jeunes, structure sous sa tutelle, et la Fédération ivoirienne des PME (FIPME) en vue de familiariser assez tôt la jeunesse à l’esprit de l’entreprise. Cette convention se matérialisera pour les jeunes soit par un stage et même l’embauche qui permettra de réduire le taux de chômage.

Les Journées nationales promotionnelles des PME et de l’artisanat (JNPPME-A) ce sont déroulées du 23 au 25 mars 2017 avec pour thème : « Relations PME et banques : comment briser le mur de méfiance ? ».

Souleymane Diarrassouba, ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME, parrain de cette 6ème édition, a réitéré l’engagement de l’État à aider le secteur privé : « le gouvernement assumera sa part de responsabilité… Le gouvernement continuera à faire des efforts pour améliorer l’environnement des affaires et la question relative au financement des PME afin que l’on constate que les rapports entre les banques et les PME s’améliorent… ».

Pour Dr Joseph Boguifo, président de la FIPME, les JNPPME-A sont le lieu indiqué pour débattre des difficultés des PME « de manière à pouvoir rapidement entreprendre des actions ». Selon Angoa Bertin, président du comité scientifique des JNPPME-A), les travaux ont permis de faire des recommandations.

Notamment favoriser l’avènement des « champions nationaux » pour le développement de la sous-traitance en Côte d’Ivoire, simplifier les procédures de financement des PME par les institutions de financement, développer une culture de solidarité financière, élaborer des mécanismes transparents et rigoureux pour construire ou accélérer la croissance des champions nationaux, renforcer la promotion du crédit-bail en Côte d’Ivoire.

Raïssa Yao 

Commentaites

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.