L’information ivoirienne au jour le jour

Les effets néfastes des sachets plastiques en Côte d’Ivoire

0

La Journée mondiale sans Sachets Plastiques a été célébrée en Côte d’Ivoire. La cérémonie officielle s’est tenue ce samedi 8 juillet 2017, au Centre des Conférences du ministère des affaires étrangères au Plateau.

Les sachets plastiquent représentent un danger pour l’environnement et la santé. Le gouvernement a donc engagé la croisade depuis quelques années pour les supprimer. Ainsi, la célébration de la Journée mondiale sans Sachets Plastiques a été marquée par la présentation de l’état des lieux de la pollution marine par les sachets plastiques et les dégâts que ces derniers causent.

En Côte d’Ivoire, ce sont plus de 200 000 tonnes de sachets plastiques qui sont produits chaque année par les industries. La quasi-totalité des déchets plastiques sont abandonnés çà et là dans la nature, obstruant et dégradant les ouvrages d’assainissement et de drainage.

Anne Désirée Ouloto, ministre de la Salubrité urbaine, de l’environnement et du développement durable, tire encore une fois la sonnette d’alarme :

« Les sachets plastiques inondent le monde entier, polluent les écosystèmes, nous étouffent, hommes, animaux. Ils ont fini, d’année en année, par se transformer en véritables ennemis de la santé humaine, animale et de l’environnement ».

Face à cette situation inquiétante, Anne Desirée Oulouto invite les Ivoiriens à adopter des comportements écocitoyens.

« Notre responsabilité est engagée ! Il nous faut donc, ensemble, poursuivre notre combat pour un monde sans sachets plastiques dangereux », sensibilise la ministre.

Son collègue Souleymane Diarrassouba, ministre du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME, exhorte les entreprises à promouvoir les alternatives aux emballages nocifs. Il encourage à cet effet les artisans et les unités industrielles implantées dans les régions à produire des emballages en papier, sacs en tissu ou en jute, les paniers en raphia ou en sachet biodégradable, etc.

Selon lui, « cela aura la double opportunité de concentrer les efforts sur la valorisation des produits locaux (…) et la création d’emplois durables ».  Notons que le décret N°2013-327, interdisant la production, l’importation, la commercialisation, la détention et l’utilisation des sachets plastiques sur toute l’étendue du territoire national a été pris par le président de la république Alassane Ouattara le 22 mai 2013.

Daouda Coulibaly

Commentaites

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.