L’information ivoirienne au jour le jour

Hambol : Hamed Bakayoko démet Jean Louis Billon de ses fonctions

0

Le gouvernement a annoncé ce mercredi 12 juillet 2017 la suspension de Jean-Louis Billon à la tête du Conseil régional du Hambol (Katiola), dans le nord de la Côte d’Ivoire.

C’est la manifestation de la guéguerre entre le Rassemblement des républicains (RDR) et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) dans la bataille des élections présidentielles de 2020. L’ancien ministre du Commerce, et actuel porte-parole adjoint du PDCI, Jean-Louis Billon, a été démis de ses fonctions de président du Conseil régional du Hambol.

Selon le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, qui a annoncé cette décision à l’issue du conseil des ministres, Jean-Louis Billon a été suspendu par un arrêté du ministre de l’intérieur Hamed Bakayoko, qui a été saisi par des plaintes de plusieurs conseillers régionaux. « 19 conseillers sur 31 contestent le président du Conseil régional », a expliqué Bruno Koné qui parle de « graves dissensions ».

« Cette situation est née de la dissension au sein du Conseil qui met en péril son fonctionnement et est susceptible de mettre à mal la paix et la cohésion dans la région », a justifié le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Poste.

Selon lui, le gouvernement a pris cette mesure pour mettre fin à la « situation de blocage » dans le fonctionnement du Conseil régional du Hambol. Bruno Koné a également annoncé que Jean Louis Billon sera remplacé par « une personnalité qui continuera à travailler pour l’intérêt des populations ».

Cette décision du gouvernement intervient au moment où des voix s’élèvent depuis quelques jours pour réclamer la démission de Jean Louis Billon, surtout après sa nomination en qualité de porte-parole adjointe du PDCI. Dans une interview accordée le 29 juin 2017 au quotidien Le Patriote, Traoré Yves Diendougou, membre – RDR – du Conseil parle de « trahison » de l’ancien ministre du Commerce qui a été élu en avril 2013, certes sur une liste RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix) mais il était présent sur cette liste en tant que militant du RDR.

« Il prend une carte du RDR, se fait élire grâce à l’action conjuguée de la direction et des militants d’un parti et revient dire des choses graves pour la cohésion au sein du RHDP en sa qualité de porte-parole adjoint d’un autre parti. Cela est suffisamment grave en politique. Et nous devons en tirer toutes les conséquences », réclamait-t-il.

« Depuis le vendredi 23 juin dernier, nous avons décidé de destituer le bureau en place. Sur les 31 conseillers que compte le conseil régional, les 19 qui étaient présents ont signé une saisine de la tutelle pour demander la destitution pure et simple du bureau. En plus, deux autres conseillers ont signé cette saisine après coup », poursuivait-il. Billon paie donc cash son retour affiché au PDCI.

Anderson Diédri

Commentaites

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.