L’information ivoirienne au jour le jour

L’IPAO forme les OSC à l’utilisation des médias

0

Dans le cadre de son projet « Femmes, occupez les médias », l’Institut Panos Afrique de l’ouest (IPAO) a entamé la formation des organisations de la société civile. Celle-ci va se dérouler à Abidjan-Cocody du 21 au 29 août 2017.

Après son lancement officiel les 29 et 30 juin 2017 en Côte d’Ivoire, le projet « Femmes, occupez les médias ! » rentre dans sa phase active. Ce projet initié par l’Institut Panos Afrique de l’ouest (IPAO), a débuté ce lundi 21 août 2017 par la formation de 15 organisations de la société civile choisies notamment parmi les organisations de défense des droits des femmes. Pendant une semaine, trois modules seront dispensés aux participants : (1) comment travailler avec les médias, (2) formation aux médias sociaux et (3) le débat et la table-ronde radiophonique.

L’objectif est de renforcer les capacités des organisations de la société civile et de mettre à leur disposition des outils pour optimiser l’utilisation des médias dans leurs activités. Les exposés des formateurs seront alternés avec les travaux pratiques.

Pour cette première journée, Samba Koné, qui anime le module « comment travailler avec les médias ? », a, à travers des échanges interactifs, donné aux participants des outils de compréhension du fonctionnement des médias (presse écrite, presse en ligne et presse audiovisuelle) afin de mieux occupez ces canaux de communication.

« L’objectif c’est de faire en sorte que les organisations de la société civile qui s’occupent des droits des femmes puissent être présentes dans les médias aussi bien en tant que animatrices ou actrices de l’information ou de la communication et comme personne ressource aussi. C’est d’abord de connaitre l’environnement médiatique et de pouvoir donner plus de visibilité à leurs actions », explique Samba Koné.

Le journaliste et formateur plaide pour que les médias donnent plus la parole aux femmes, non sans exhorter ces dernières à saisir cette perche.

« Il faut aussi que les femmes s’engagent à prendre la parole dans les médias parce qu’il y a des tribunes libres dans les médias qui ne sont jamais occupées par les femmes non plus », fait-il observer.

Selon Lucien Houedanou, Coordonnateur Pays-IPAO pour le projet « Femmes, occupez les médias ! », après cette formation, il y aura des activités de suivi pour évaluer l’amélioration de l’interaction entre les organisations et les médias. Ce projet qui vise à mieux défendre les droits des femmes permettra également de renforcer le dialogue entre les décideurs et les organisations de la société civile notamment sur la loi sur la parité qui promet un égal accès des femmes aux fonctions électives.

« Nous avons prévu de faciliter cela par des débats publics, par des activités de lobbying et tout cela pour qu’au fur et à mesure que le projet va avancer sur les quatre prochaines années on puisse voir des avancées en termes de meilleur respect des droits des femmes, notamment en ce qui concerne la participation politique cette année », explique Lucien Houedanou.

La participation politique des femmes a été retenue comme thème prioritaire lors du lancement du projet. Mais les sujets sur les violences faites aux femmes peuvent être aussi abordés si la société civile le décide. Dans le cadre projet, un observatoire pour suivre cette meilleure représentation des femmes dans les médias sera installé.

Anderson Diédri

Commentaites

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.