L’information ivoirienne au jour le jour

Côte d’Ivoire : les femmes prêtes à occuper les médias

0

L’atelier de formation de sept jours organisé par l’Institut Panos Afrique de l’ouest (IPAO) à l’intention de 15 organisations de la société civile ivoirienne de défense des droits des femmes, dans le cadre du projet « Femmes, occupez les médias », s’est achevé ce mardi août 2017.

Comment travailler avec les médias ? Comment utiliser de manière optimale les réseaux sociaux ? Comment utiliser notamment le débat et la table-ronde radiophonique pour véhiculer leurs messages et mieux défendre les droits des femmes ? A l’issue d’une formation du 21 au 29 août 2017 à Abidjan qui a passé en revue toutes ces questions, les femmes assurent être désormais aptes à occuper les médias.

Dosso Mafélina, Secrétaire général du Réseau paix et sécurité des femmes dans l’espace Cedeao section Côte d’Ivoire (Repsfeco-CI), qui a trouvé cet atelier « très enrichissant », déclare que le renforcement des capacités des organisations de la société civile sur leurs relations avec les médias va permettre « d’avoir les médias comme alliés pour nous suivre dans nos activités et aussi nous rendre visible sur le terrain ». Elle entend également faire une restitution à la vingtaine d’organisations qui composent le Repsfeco-CI et « il serait très important pour nous de vraiment renforcer les capacités des présidents de nos organisations membres ».

Marie-Flore Begou, chargée de programme genre à l’Observatoire ivoirien des droits de l’homme (OIDH), souligne que cet atelier lui a permis « de savoir utiliser et de capitaliser l’utilisation des médias sociaux, de savoir comment véhiculer mon message pour [se] faire entendre ». Elle entend également, à travers les médias, exhorter les femmes à être plus présentes au sein de leurs communautés et dans la vie politique. Car, justifie Marie-Flore Begou, « le développement durable implique une politique inclusive et participative ; il faut que les femmes participent à la vie de leur nation, à la vie de leurs communautés ».

Une visite a été effectuée le jeudi 24 août à la radio de la paix (ex-Onuci-Fm) et au quotidien L’Expression pour permettre aux organisations de la société civile de comprendre le fonctionnement des rédactions et le travail des journalistes. Une mise en situation réelle a été faite à travers l’organisation ce mardi 29 août d’un débat qui a réuni les participants. Durant sept jours, les formateurs Samba Koné (médias), Suy Kahofi (médias sociaux) et Bamba Karamoko (radio) ont instruit les participants, avec parfois des exercices pratiques, à l’usage optimale des médias.

« Nous avons lancé depuis vendredi passé [25 août] un hastag pour occuper les médias. Ça veut dire que nous avons commencé la mise en œuvre de cette formation », rappelle Yéo Moussa, directeur exécutif par intérim de la plateforme des femmes pour gagner. Justement, observe Lucien Houédanou, coordonnateur pour la Côte d’Ivoire du projet « Femmes, occupez les médias », ce qui est attendu des participants c’est l’application des connaissances reçues « mais également de pouvoir mieux organiser la visibilité ou le plaidoyer au niveau de leurs organisations, dans leur relation avec les médias ».

Un suivi de l’impact de cette formation sera fait dans les mois à venir notamment sur les activités concernant la participation politique des femmes, thème retenu pour cette année de mise en œuvre du projet « Femmes, occupez les médias » qui va se dérouler jusqu’en 2020.

Anderson Diédri

Commentaites

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.